Vision et déformation de la réalité.

Publié le 1 Août 2007

Pour observer, il faut oublier ce que l'on croit savoir.
Notre vision est pervertie par nos connaissances. 
On ne voit pas ce qui est. 
Mais ce que nous pensons que la chose observée est.
Nos pensées ne sont jamais totalement justes.
Pour observer, il faut faire abstraction de nos connaissances.


C'est valable pour beaucoup de choses. Le dessin en fait partie.

Voyez quelqu'un d'inconnu dans la rue.
Allez lui parler. 
Après, vous ne la verrez plus exactement de la meme manière. cet inconnu ne sera plus inconnu.
et votre vision de cette personne aura changée. 

Quelque chose qui a déja du vous arriver : 
Un ami que vous connaissez très bien. croisez le par hazard dans un endroit totalement inconnu. 
vous ne le reconnaitrez pas directement. car vous vous attendrez à voir des inconnus. 
vous projetterez pendant un instant une vision différente sur lui ou elle. 
c'est pour cela que vous ne la reconnaitrez pas directement..
Evidement, une fois reconnue, votre cerveau réapliquera sur la personne votre vision d'elle.
mais pendant un instant, vous aurez vu la personne telle qu'elle est, sans vos souvenirs communs, 
uniquement la personne physique.


C'est le probleme de la subjectivité. en dessin, c'est crucial.
Il faut réussir a alterner entre un point de vue subjectif et un point de vue objectif, 
de maniere a être le plus juste possible.

Rédigé par Euzebdessinateur

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article